L'objectif est de fournir aux professionnels toutes les informations concernant
leurs projets d'optimisation de leurs consommations énergétiques.

L'Actualité de notre blog

Comment faire des économies de chauffage dans les batiments professionnels?

Le poste de l'énergie est très significatif dans les coûts d'une entreprise et donc il est nécessaire de faire des économies de chauffage des bâtiments professionnels. Il est désormais piloté à la loupe, et notamment depuis l'ouverture à la concurrence, il est possible d'opter pour un contrat prenant en compte au mieux les contraintes de l'entreprise. En activité tertiaire ou industrielle, bureaux ou ateliers, les dépenses et besoins vont bien sûr être différents. Il y a des réflexes à avoir, des habitudes à prendre, des aménagements à faire parfois, pour juguler les grandes dépenses en matière énergétique notamment en essayant de faire des économies de chauffage des bâtiments professionnels. Et bien sûr, dans le mouvement de protection de l'environnement, les entreprises ont la responsabilité de réduire le gaspillage et leur consommation d'énergie en faisant des économies de chauffage des bâtiments professionnels.

énergie, investissements, changement, bonne pratique

Diagnostiquer sa consommation pour envisager les mesures à prendre

Les grands chiffres de la consommation des entreprises

Les statistiques montrent que 58 % des locaux professionnels composés de bureau sont énergivores, c'est-à-dire identifiés en E, F ou G dans la classification du DPE et qu'il faudrait donc envisager de faire des rénovations en vue de faire des économies de chauffage dans les bâtiments professionnels. Il est évalué que la mise en oeuvre de solutions d'optimisation et de prise en compte de ce gaspillage peut rapporter jusqu'à 30 % d'économie. On parle de chiffres très significatifs car le secteur tertiaire représente à lui seul 14 % de la consommation d'énergie française. Des actions fortes peuvent donner un retour sur investissement dès la quatrième année.

Il est d'ailleurs indispensable de faire réaliser un Diagnostic de Performances Énergétiques afin de déterminer exactement les dépenses énergétiques et détecter les problèmes pour pouvoir réaliser la rénovation de son bâtiment professionnel.

Bien connaître son entreprise pour agir efficacement

Quel que soit le secteur d'activité, l'entreprise doit s'interroger sur la consommation d'énergie qu'elle fait aujourd'hui, détailler les dépenses par type de consommation, pour pouvoir identifier les pistes d'économies. Dès que l'on commence à s'intéresser de près à la question, on s'aperçoit qu'il y a des marges de manoeuvre. Cela peut passer par des réparations et investissements, des installations ou l'adoption d'un contrat plus conforme aux besoins. Il faut savoir que le chauffage représente en France 56 % des dépenses énergétiques totales. C'est donc un poste incontournable sur lequel se pencher en priorité. Au-delà des économies sur les factures, qui seront probablement significatives, c'est un acte fort d'entreprise citoyenne de s'engager dans une démarche d'économies d'Énergie et ainsi participer à la transition écologique.

énergie, investissements, changement, bonne pratique

Agir sur le poste chauffage et climatisation

Investir dans vos locaux : Entreprendre des travaux pour améliorer l'efficacité énergétique

Le chauffage est un des paramètres essentiels du bien-être des salariés, qui revient très souvent dans les commentaires lorsqu'il est défectueux. C'est aussi le premier poste de dépenses d'énergie, notamment s'il est couplé avec un dispositif de climatisation. La réalisation d'économies sur ce poste nécessite souvent des investissements importants qui ont un retour sur investissement assez rapide : travaux d'isolation des bâtiments, installation de thermostats ou de programmateurs, installation de VMC double flux, etc.

On peut également en profitant d'un changement de matériel prévoir des radiateurs plus économes. Avec les aides existantes (Prime énergie), promues par le gouvernement, il est possible de bénéficier d'avantages financiers significatifs lors d'investissements pour réaliser des économies d'énergie. Les certificats d'économie d'énergie (CEE) peuvent être attribués aux entreprises, sous réserve que les économies visées par les travaux soient bien au rendez-vous, ce qui sera évalué par un expert indépendant. Il faudra veiller à comparer les différents CEE, qui n'ont pas des tarifs identiques selon les obligés. Vous pouvez sur leurs sites respectifs trouver des outils de simulation afin de calculer le montant des certificats auxquels votre entreprise peut avoir droit. Au-delà des économies réalisées, il apparaît que ces travaux et investissements améliorent sensiblement la qualité de vie au travail, ce qui est très significatif pour l'organisation humaine et collective qu'est une entreprise.

Adopter les bons gestes en entreprise

Il y a dans les comportements un réel gisement d'économies d'énergie : cela concerne le rapport à l'éclairage qui est très culturel dans les entreprises. On peut également programmer avec des radiateurs thermostatiques les températures aux différentes heures du jour et de la nuit. Pour économiser la consommation de la climatisation, bien aérer les locaux aux heures du matin les plus favorables.

Le travail de sensibilisation des salariés est également essentiel : leur demander de ne pas ouvrir les fenêtres quand le chauffage ou la climatisation fonctionne, par exemple. Des ajustements sont souvent nécessaires, en personnalisant selon les utilisateurs les différents besoins. C'est souvent vrai pour la climatisation, les individus ayant tous des attentes de température idéale différentes. Les économies d'Énergie dans une entreprise sont souvent une question de communication, de compréhension mutuelle des différents occupants pour que chacun puisse exprimer une sensibilité, se sentir inclus dans les décisions et en devenir aussi le promoteur. C'est à ce prix que l'objectif devient partagé et non plus subi.

Agir sur les éclairages et appareils électriques

Les pistes à mettre en avant pour économiser sur l'éclairage

L'éclairage est le deuxième poste de consommation le plus important. Bien sûr, l'éclairage permet le confort et la productivité des salariés, mais véhicule aussi l'image de l'entreprise auprès d'intervenants extérieurs, clients, partenaires ou visiteurs.

Il y a plusieurs types d'actions possibles pour faire des économies significatives sur l'éclairage. Il faut penser aux ampoules à basse consommation, bien assurer la maintenance des équipements, profiter de la lumière naturelle lorsqu'elle est présente. Les ampoules LED remplaçant désormais les halogènes, très gourmands en énergie.

Des cellules photosensibles permettent aussi une variation d'intensité selon la lumière naturelle. L'installation de détecteurs de présence pour les locaux partiellement occupés permettent un allumage automatique lorsque quelqu'un arrive, mais surtout une extinction de la lumière s'il n'y a personne, sans intervention humaine. La programmation de l'extinction totale le soir et le week-end peuvent être programmées pour s'assurer que rien ne reste en fonctionnement quand l'entreprise reste fermée.

Les actions sur les appareils électriques

On pense évidemment aux ordinateurs et écrans, photocopieurs et serveurs, mais il peut s'agir de tous les appareils fonctionnant à l'électricité. À eux tous, ils représentent une forte consommation, mais il y a des moyens de la maîtriser et de la réguler, par de bonnes pratiques.

Comme les ordinateurs, même en veille, ils continuent de consommer. L'idéal est de les brancher sur une multiprise ayant un bouton marche/arrêt afin de pouvoir tous les déconnecter quand c'est nécessaire. De la même façon, un photocopieur peut être éteint quand il n'est pas utilisé. Il faut privilégier la fonction veille des ordinateurs aux images d'un économiseur d'écran très vorace en énergie.

Toujours lorsqu'il est question d'ordinateurs, il est intéressant de changer son parc d'ordinateurs fixes en portables qui peuvent fonctionner sur leur batterie. Des ordinateurs à basse consommation ont d'ailleurs été développés et sont une alternative attrayante aux ordinateurs fixes traditionnels.

Vous pouvez aussi envisager le changement de votre installation électrique et notamment par la mise en service d'un nouveau compteur énergie destiné aux professionnels et la possibilité de souscrire un nouveau contrat chez un fournisseur concurrent qui proposera une offre ayant un meilleur tarif. Tous les fournisseurs, à l'heure actuelle, proposent des offres de gaz et des offres d'électricité ayant des tarifs adaptés aux professionnels.

Si vous êtes un particulier, vous pouvez par exemple vous renseigner au moment du raccordement de vote nouvelle maison pour connaître les bonnes pratiques en matière de consommation électrique.

À travers ce site, vous trouverez dix astuces pour optimiser ses locaux professionnels.

Cette vidéo vous présente le dispositif de la Prime énergie :