L'objectif est de fournir aux professionnels toutes les informations concernant
leurs projets d'optimisation de leurs consommations énergétiques.

L'Actualité de notre blog

Quid du diagnostic de performance énergétique professionnel

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) sert à mesurer la performance énergétique d’un bâtiment professionnel ou résidentiel. En d’autres termes, il évalue son impact environnemental selon sa consommation d’énergie.

Qu'est-ce que le diagnostic de performance énergétique professionnel ?

S’inscrivant dans la politique de sensibilisation énergétique française et européenne dans l’optique de réduire la consommation d’énergie des bureaux et des bâtiments afin de minimiser leurs émissions de gaz à effet de serre, le DPE est réglementé. Il décrit :

  • les équipements de production d’eau chaude sanitaire
  • les appareils de refroidissement, de ventilation et de chauffage
  • la quantité d’énergie consommée sur la base des factures

À quoi sert le diagnostic de performance énergétique professionnel ?

En France, le secteur du bâtiment est responsable de 25 % des émissions de gaz à effet de serre et de 45 % de la consommation finale d’énergie. Dans ce contexte, le but du DPE est l’identification ainsi que la mesure immédiate de l’impact environnemental et la performance énergétique des constructions gourmandes en énergie.

Bon à savoir : le DPE fait partie des diagnostics obligatoires à la location ou la vente d'un bien immobilier.

Le DPE est-il obligatoire ?

Oui, pour : * la location d’un logement vide ou meublé * la location d’un logement de fonction * les baux professionnels * les baux commerciaux dérogatoires ou classiques

Depuis 2013, le diagnostic de performance énergétique concerne également les extensions de bâtiments clos et couverts.

Des exceptions

Il est inutile de fournir un DPE : * en cas de reconduction tacite des baux professionnels et commerciaux * pour les territoires d’outre-mer

Les bâtiments et terrains non soumis au DPE :

  • les bâtiments indépendants inférieurs à 50 mètres carrés
  • les constructions provisoires d’une durée maximale de deux années pleines
  • les bâtiments agricoles : certaines parties de ces bâtiments qui ne consomment qu’une faible quantité d’énergie (salle de détente ou de repos)
  • les bâtiments chauffés uniquement par une cheminée à foyer ouvert sans dispositif de rafraîchissement
  • les lieux de culte
  • les bâtiments saisonniers utilisés moins de quatre mois par an
  • les monuments historiques inscrits ou classés Conseil : même si le DPE n’est pas obligatoire pour certaines constructions, il s’avère utile d’améliorer la performance énergétique d’un bâtiment afin de le rendre durable et propre.

    Comment lire un diagnostic de performance énergétique professionnel ?

    Le décryptage du DPE se fait comme pour les étiquettes des voitures neuves ou des appareils électroménagers. Diagnostic performance énergetique professionnel

    Le contenu du diagnostic de performance énergétique professionnel

    Bien que d’une grande précision, le DPE professionnel reste une estimation et une prédiction de la future consommation d’énergie. Il contient :
  • une estimation chiffrée des consommations d'énergie
  • une étiquette « Énergie » affichant la consommation énergétique allant de A à G pour les bâtiments anciens, et de A à I pour les nouvelles constructions
  • une étiquette « Climat » indiquant les émissions de gaz à effet de serre allant de A à G pour les constructions anciennes et de A à I pour les neuves

    À quoi correspondent les classes énergie du DPE ?

    Elles se composent de sept à neuf niveaux (A à I) qui correspondent à une consommation énergétique moyenne exprimée en KwhEP/m2. Cet indicateur renseigne sur la puissance nécessaire à la production et au transport de l'énergie.

  • Tertiaire
    Lettres Logement Occupation discontinue (bureaux, écoles, administrations) Occupation permanente (hôpitaux, hôtels, maisons de retraite) Autres
    Classe A ≤ 50 ≤ 50 ≤ 100 ≤ 30
    Classe B 51 à 90 51 à 110 101 à 210 31 à 90
    Classe C 91 à 150 111 à 210 211 à 370 91 à 170
    Classe D 151 à 230 211 à 350 371 à 580 171 à 270
    Classe E 231 à 330 354 à 540 581 à 830 271 à 380
    Classe F 331 à 450 541 à 750 831 à 1 130 381 à 510
    Classe G 450 < 750 < 1 130 < 510 <

    Le saviez-vous ? Les bâtiments classés A ou proches de cette lettre sont les plus économes en énergie. A contrario, ceux proches de G sont énergivores et plus coûteux, notamment en matière de chauffage. ## Comment obtenir un diagnostic énergétique ? ### Qui établit le DPE professionnel ? Aucun certificat fournit par un professionnel autre qu’un diagnostiqueur certifié n’est valable. Attention ! Le diagnostiqueur n’est pas un technicien du réseau électrique. Ainsi, il ne peut être sollicité pour la mise en service d’un compteur. ### Calcul du DPE Mise à jour en 2013, la méthode de calcul est connue comme les 3CL : Calcul des Consommations Conventionnelles des Logements Les 60 points de contrôle utilisés dans ce calcul correspondent à : * l’état des systèmes de chauffage * l’état des systèmes de rafraîchissement * l’état des systèmes de production d’eau chaude * le niveau d’isolation du bien immobilier * les caractéristiques du logement Bon à savoir : Si le bâtiment concerné est ancien, vous devrez fournir les documents relatifs à votre consommation d’énergie de ces trois dernières années au diagnostiqueur afin qu’il puisse comparer sa performance énergétique en regard de sa consommation énergétique. ## Quels documents fournir pour réaliser un DPE professionnel ?

    • les relevés de consommation du logement des trois dernières années
    • un dossier technique amiante si la construction date d’avant le 1er juillet 1997
    • un diagnostic amiante avant travaux ou avant démolition pour les constructions bâties avant le 1er juillet 1997 et soumises à des travaux de rénovation ou de démolition
    • le numéro de lot ou les références cadastrales pour le diagnostic surface habitable ou loi Carrez Bon à savoir : ces documents sont plus ou moins nécessaires selon la situation du bâtiment concerné.

      Comment améliorer son DPE ?

    • renforcer l’isolation thermique de son logement

  • avec des doubles vitrages
  • des fenêtres isolantes
  • des volets
  • opter pour un éclairage LED
  • changer les dispositifs de climatisation et de chauffage
  • souscrire un contrat d’énergie renouvelable
  • comparez les tarifs des offres d’électricité et de gaz des fournisseurs historiques et alternatifs

    Des travaux de rénovation sont utiles pour améliorer la performance énergétique d’un bâtiment. Découvrez comment .

    Combien coûte un diagnostic de performance énergétique ?

    Diagnostic performance énergetique professionnel

    Tarifs DPE

    Son coût varie selon :

  • la surface du bâtiment
  • le département où il est situé
  • les prix pratiqués par le diagnostiqueur certifié
  • les appareils de chauffe à analyser

    Les tarifs se situent habituellement entre 90 et 140 euros et peuvent grimper jusqu’à 300 euros.

    Qui doit payer la réalisation du DPE ?

    Le coût de réalisation du DPE est à la charge du bailleur, du vendeur ou du propriétaire du bâtiment. Le saviez-vous ? Des aides financières comme le crédit d’impôt DPE sont disponibles. Cependant, pour pouvoir en bénéficier, le DPE ne doit pas être une obligation légale et la construction de l’immeuble doit avoir été achevée depuis au moins deux ans. Représentant 30 % du diagnostic, il peut être attribué une fois tous les cinq ans.

    Combien de temps est valable un DPE ?

    10 ans, sauf exception. Ainsi, il n’est pas obligatoire de refaire le DPE lors d’une nouvelle location. Cela s’avère cependant nécessaire si les travaux de rénovation ont un impact sur l'isolation ou la surface du bâtiment.