L'objectif est de fournir aux professionnels toutes les informations concernant
leurs projets d'optimisation de leurs consommations énergétiques.

L'Actualité de notre blog

Comparer les certificats d'économie d'énergie pour professionnels 

En France, il existe plusieurs dispositifs destinés à contrôler la consommation énergétique. Parmi ces dispositifs, on compte celui des Certificats d'Économie d'Énergie (CEE). Il oblige les fournisseurs d'énergie et d'autres acteurs appelés « obligés » à consommer moins. Ils doivent encourager leurs clients, notamment les professionnels, à installer des équipements moins énergivores sans quoi ils s'exposent à une sanction. Pour ce faire, ils prennent part aux projets de rénovation énergétique de leurs clients. C'est ce qui peut donner lieu à des aides destinées aux entreprises désireuses de faire des travaux. Ces primes les aident à financer leurs projets. En revanche, tous les « obligés » ne proposent pas les mêmes primes. Quelles sont les différences ? On vous explique comment faire la comparaison des Certificats d'Économie d'Énergie destinés aux professionnels.

Comparer les Certificats d'Économie d'Énergie pour professionnels, Comparer

Les CEE pour professionnels : pourquoi faire ?

Vous êtes à la tête d'une entreprise et vous désirez procéder à quelques rénovations énergétiques et ainsi réduire la consommation d'énergie de vos bureaux ? Avant de faire la comparaison des différents Certificats d'Économie d'Énergie pour professionnels, faites réaliser un Diagnostic de Performance Énergétique grâce à des aides et vérifiez si vos travaux sont éligibles à ce dispositif. S'ils le sont, vous auriez tort de vous en priver. Les rénovations énergétiques des bâtiments pro peuvent être un véritable atout dans votre développement professionnel. En plus d'avoir une éthique respectueuse de l'environnement, vous économiserez. Oui, une isolation plus performante ou un système de chauffage moins gourmand en énergie ou même la mise en service d'un nouveau compteur vous feront dépenser beaucoup moins. Pensez aussi à sensibiliser vos employés sur la nécessité de faire des économies d'énergie au travail mais aussi à leurs domiciles.

Les CEE : pour quels professionnels ?

Plusieurs types de rénovations vous donnent droit aux Certificats d'Économie d'Énergie (CEE). Vous êtes concernés que vous soyez dans le secteur agricole, industriel ou tertiaire. Pour citer quelques exemples, les CEE sont délivrés lors de : l'installation de nouveaux équipements d'éclairage, de chauffage ou d'isolation dans le tertiaire, l'amélioration des réseaux de froid et de chaud dans le secteur agricole et le changement de moteurs dans l'industrie. Le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire met à votre disposition liste des travaux donnant droit aux CEE ou primes d'énergie.

Une fois que vous savez que vos travaux sont éligibles, vous choisirez votre prime énergie parmi toutes celles qui sont proposées.

Les primes énergie : sous quelles conditions ?

Les critères d'éligibilité sont établis par l'État. Vous pouvez vérifier votre éligibilité sur le site du gouvernement ou sur les sites des « obligés ». Néanmoins, les critères principaux sont généralement les suivants :

  • Rénover des locaux en France métropolitaine
  • Rénover un bâtiment de plus de deux ans
  • Faire réaliser les travaux par un professionnel Reconnu Garant de l'Environnement (RGE)

Primes énergie : laquelle choisir ?

Pour se décider, pas d'autres choix que de comparer les différentes offres. Les « obligés » disposent d'une certaine liberté pour déterminer le montant des primes attribuées aux clients qu'ils aident.

Comment calculer la valeur d'un CEE ?

Pour pouvoir comparer les certificats d'énergie, il faut comprendre comment il est évalué. Tout d'abord, rappelons que l'unité de calcul des CEE est le kwH cumac. Cette unité correspond au kilowattheure cumulé et actualisé. Il détermine l'économie d'énergie effectuée par un équipement en fonction de sa durée de vie. Sa perte d'efficacité dans le temps est aussi prise en compte lors de calcul.

Plus précisément, voici la formule à appliquer :

  • Gain annuel (kWh) x Durée de vie (an) x Coefficient d'actualisation = valeur du CEE en kWh.

Alors, pourquoi y a-t-il des écarts entre les primes ?

Théoriquement, toutes les primes devraient être identiques, selon les calculs établis par l'État. Toutefois en pratique, les différences sont considérables. Les « obligés » ou non « obligés » qui souhaitent participer à ce processus fixent les tarifs des primes en fonction de certains critères. Il n'est pas nécessaire d'être client chez un « obligé »pour bénéficier de sa prime. Cependant, certains fournisseurs d'énergie ou autres participants offrent des bonus aux demandeurs déjà clients chez eux. Ce détail peut donc faire varier le montant de l'aide.

Aussi, les frais de dossier ou les différentes façons de calcul le rachat de kwH cumac peuvent aussi créer des disparités entre les primes.

Quelles autres différences entre les primes ?

Outre le montant de la prime, il faut prendre d'autres détails en considération avant de choisir. Parmi eux :

Le délai de versement de la prime

Une fois les travaux finis, des justificatifs sont envoyés aux « obligés ». La prime est alors envoyée aux clients sous 4 ou 8 semaines selon les entreprises. Certains « obligés » envoient la prime seulement après la validation du Pôle Nationale des Économies d'Énergie. Les délais peuvent alors être beaucoup plus longs. Il faut évaluer vos besoins en termes de délais de remboursement d'une partie de vos travaux.

La facilité de création du dossier

C'est aussi un élément à prendre en compte. Certains dossiers se font en quelques clics alors que d'autres sont un peu plus longs à monter. Il faut parfois solliciter les professionnels du bâtiment pour qu'ils vous aident. N'hésitez pas à demander de l'aide.

Le délai de traitement de la candidature

Les délais de traitement du dossier peuvent s'étendre de quelques semaines à plus de 6 mois. En fonction de vos objectifs et délais, voyez ce qui vous convient le plus afin de ne pas être en retard.

Le mode de versement de la prime

Certains « obligés » optent pour le virement bancaire ou l'envoi de chèques. D'autres choisissent de travailler avec des clients ou futurs clients. Ils reversent la prime en bons d'achat ou via un virement sur le compte fidélité du client. Ils peuvent aussi déduire le montant de la prime sur le prochain achat du client.

Quelques exemples de primes énergie

Voyons à présent quelques primes en détail.

Les primes en euros

Pour les entreprises qui ont choisi de verser directement de l'argent aux porteurs de projets de rénovation énergétique, voici un petit aperçu.

Calculeo

  • Nature de l'offre : variable selon les ressources
  • Montant approximatif : jusqu'à 4, 3 euro/mWh
  • Moyen de paiement : chèque en euros
  • Délai de versement : 4 semaines
  • Dossier : en ligne

Antargaz

  • Nature de l'offre : variable selon les ressources
  • Montant approximatif : jusqu'à 5, 5 euro/mWh
  • Moyen de paiement : euros
  • Délai de versement : 4 semaines
  • Dossier : en ligne

Ceenergie

  • Nature de l'offre : variable selon les ressources
  • Montant approximatif : jusqu'à 5, 75 euro/mWh
  • Moyen de paiement : chèque bancaire en euros
  • Délai de versement : 30 jours après validation du dossier
  • Dossier : en ligne

Les primes en bons d'achat

Auchan et Castorama optent, quant à eux, pour des aides sous forme de bons d'achats allant de 4 à 5 euro/mWh. Les délais de réception sont de 4 semaines après la validation du dossier pour Auchan. Pour Castorama, nous l'ignorons. Autre exemple chez Mr. Bricolage, le versement se fait après la validation du Pôle Nationale des Économies d'Énergie.

Quelques outils de simulation et de comparaison

Pour avoir plus de détails sur les différentes offres pour vos travaux, n'hésitez pas à comparer les CEE sur internet. Il existe des comparateurs en ligne. Ils vous permettront d'affiner vos recherches en simulant la prime pour un projet précis. N'hésitez pas aussi à privilégier les « obligés » avec qui vous travaillez déjà. En tant que professionnels, vous êtes surement déjà clients chez certaines entreprises proposant des primes. Si cela vous donne le droit à des bonus, n'hésitez pas. De plus, pensez à comparer les offres de gaz et offres d'électricité de tous les fournisseurs d'énergies afin de souscrire un contrat proposant l'offre destinée aux professionnels la plus intéressante.

À travers ce site,vous pourrez aisément faire un comparatif des différents CEE.