L'objectif est de fournir aux professionnels toutes les informations concernant
leurs projets d'optimisation de leurs consommations énergétiques.

L'Actualité de notre blog

Professionnels : calculez vos certificats économie énergie (cee)

Depuis 2006, les professionnels (CEE) aussi appelés primes d'énergie sont en vigueur. Ils ont pour but de réduire la consommation énergétique du pays. Les professionnels qui prévoient de faire des travaux dans leurs bureaux par exemple ont tout intérêt à calculer leurs Certificats d'Économie d'Énergie. Voici quelques informations sur les outils disponibles pour vous aider à y voir plus clair.

Certificat économie énergie professionnels calculer, calcul CEE, calculer son certific

CEE : fonctionnement

Avant de calculer les Certificats d'économie d'énergie (CEE) des professionnels, il convient de les présenter. Ce dispositif a été créé dans un but bien précis : imposer des quotas de dépense énergétique aux fournisseurs d'énergie pour préserver l'environnement. Ces derniers sont appelés « obligés ». Ils doivent activement inciter leurs clients à consommer moins sous peine de lourdes pénalités financières. Nous nous intéresserons ici aux clients professionnels - les entreprises - et aux moyens de calculer les Certificats d'économie d'énergie (CEE).

Comment les « obligés » aident-ils les clients ?

Ils les aident à réaliser des travaux de rénovation ou de construction moins énergivores. Ils peuvent accompagner les professionnels dans la rénovation de leur isolation par exemple. Les « obligés » interviennent aussi dans les projets d'installation de nouveaux systèmes de chauffage ou de fenêtres. Ils incitent également leurs clients à se tourner vers les énergies renouvelables notamment.

Différents types d'accompagnement

Cet accompagnement peut se faire de différentes façons : à travers des conseils ou des primes par exemple. Dans ce dernier cas : une fois que les professionnels ont fini leurs travaux, ils reçoivent une prime de l'un des « obligés ». Il faut bien entendu que les travaux correspondent à certains critères établis par la loi et qu'un dossier ait été validé en amont.

CEE : quels critères ?

Parmi les conditions établies par la loi on compte : la réalisation de travaux de rénovation énergétique, par un professionnel Reconnu Garant de l'Environnement (RGE), sur le territoire métropolitain, dans les locaux de l'entreprise. Les critères et travaux éligibles aux CEE sont mentionnés sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire ainsi que sur les sites des différents « obligés ». N'hésitez pas à vérifier votre éligibilité.

Quand est délivré le CEE ?

Lorsque les professionnels ont pour projet de rénover leurs structures, ils sont accompagnés par des sociétés spécialisées en économie d'énergie. Lorsque les travaux sont achevés, c'est cette société spécialisée qui dépose les justificatifs auprès d'une institution de l'État. Il s'agit du Pôle National des dépôts des Certificats d'Économie d'Énergie (PNCEE). Cette institution délivrera un CEE dès lors qu'une certaine quantité d'énergie aura été économisée. Cette quantité est fixée à 1 kWh cumac, autrement dit : un kilowattheure cumulé et actualisé. L'usure du matériel et la baisse de la performance énergétique sont prises en considération. Pour faire simple : 1 kWh cumac = 1 CEE délivré.

Et après ?

Ces CEE sont ensuite revendus sur le marché, aux fournisseurs d'énergie. C'est l'argent de cette transaction qui vous revient ensuite sous forme de chèque ou de prime. C'est une prime qui vous aide à financer vos travaux de rénovation énergétique. Les « obligés » peuvent aussi financer directement une partie des travaux de leurs clients grâce à l'expertise d'une société en conseil énergétique. Le fournisseur d'énergie déposera lui-même les justificatifs au pôle des CEE pour l'obtention de ces derniers.

Certificat économie énergie professionnels calculer, calcul CEE, calculer son certific

CEE et professionnels

Le dispositif préalablement présenté est accessible aux particuliers comme aux professionnels. Les CEE sont une aide non négligeable. Si vous avez une entreprise et que vous voulez installer une ligne de production moins gourmande en énergie, cette aide sera la bienvenue.

Quelques travaux éligibles aux CEE pour professionnels

Si vous êtes un patron contraint de surchauffer les locaux à cause de déperditions de chaleur, il faut songer à rénover votre isolation. C'est un moyen efficace pour économiser. En tant que professionnel, votre but est de faire du profit. Les investissements liés à la rénovation énergétique seront très rentables pour vous.

Outre les travaux liés à l'isolation thermique, vous pouvez aussi penser à revoir complètement votre système de chauffage ou de climatisation. L'achat de certains appareils destinés au meilleur fonctionnement de votre entreprise peut aussi correspondre aux critères du dispositif de CEE. On peut également citer l'éclairage ou même la motorisation par exemple.

Calculer la valeur d'un CEE ou prime énergie

Pour calculer un CEE, l'État a mis en place une méthode spécifique. Voici la formule mathématique : CEE (kWh cumac) = Gain annuel (kWh) x Durée de vie (an) x Coefficient d'actualisation.

Comment sont monnayés les CEE ?

Le dispositif du CEE présente des périodes pendant lesquelles les « obligés » doivent respecter des objectifs de consommation d'énergie. Une fois la période terminée, ces « obligés » présentent les CEE obtenus, à l'État. Si la quantité de kWh cumac économisée n'est pas atteinte, ils devront acheter des certificats à d'autres « obligés » ou payer des pénalités. C'est l'argent issu de l'achat de ce CEE, par les « obligés », qui sera versé aux entreprises. Les CEE sont des biens négociés sur le marché, leur prix peut alors varier.

Si les « obligés » versent directement une prime énergie à leurs clients sans passer par le marché des CEE, l'estimation de cette prime se fait à l'aide de sociétés spécialisées en économie d'énergie. Les fournisseurs d'énergie peuvent alors fixer librement le montant de leur aide.

Estimer le montant de la prime énergie

Pour avoir un montant précis, le mieux est de simuler sa prime énergie sur Internet. Choisissez une entreprise parmi les « obligés » et allez sur son site. Vous y trouverez très certainement un simulateur en ligne. Vous renseignerez plusieurs informations concernant votre projet de travaux. Elles influeront sur la somme à laquelle vous aurez droit.

Simulation

Imaginons que vous soyez patron d'une entreprise dans le secteur tertiaire. Vous disposez de bureaux de 70 m² dans le 5ème arrondissement de Marseille. Vous souhaitez rénover l'isolation des toitures-terrasse afin de lutter contre les déperditions de chaleur selon ces modalités :

  • Type de travaux : isolation des toitures-terrasse
  • kWh Cumac Fiche : 63 000
  • Code postal de l'adresse des travaux : 13005
  • Bâtiment secteur tertiaire existant depuis plus de 2 ans ? : Oui
  • Secteur d'activité du bâtiment : Bureaux
  • Surface d'isolant (en m²) : 70
  • Énergie de chauffage utilisée : Bois (biomasse)
  • La date de commande de vos travaux ? : À partir du 01/04/2018

Selon l'outil d'estimation de http://quartum.eu/, la valeur de votre CEE serait de plus de 378, 00 euro en réalisant ce projet. Il suffit d'avoir le devis du montant de vos travaux pour voir ce que vous payerez réellement. Ce serait dommage de ne pas en profiter.

N'hésitez pas à vous informer davantage et à simuler la valeur de votre CEE à travers ce site en cliquant .